Breaking News sa race
Accueil » Israël » Exclusif – Déçue par le nombre de Likes sur leur photo, une famille d’olim rentre en France

Exclusif – Déçue par le nombre de Likes sur leur photo, une famille d’olim rentre en France

L’été 2014, un été très particulier

La guerre d’Israël contre le Hamas a créé des tensions dans le peuple tant au niveau psychologique que physique.
Les centaines de milliers d’annulations de visites par les touristes ont créé une vraie crise économique.
Et maintenant, le coup fatal est porté par cette jeune famille d’Olim ‘Hadachim qui, contre toute attente, décide de rentrer en France, à Joinville-le-pont.

"On rentre"

« On rentre »

L’Alya, un choix mûrement réfléchi

Arrivés en juillet pour l’Alya Tapis Rouge, les Msellati étaient heureux, prêts à démarrer une nouvelle vie.

« Après les récents événements en France, on a rapidement décidé de venir. De toute façon on était « opé » dans notre tête, et notre cœur. On a tout bazardé et on est venu avec les 4 enfants », raconte Sylvie Msellati.

Marc, son mari, poursuit : « On a tout de suite pris nos marques. L’administratif a été réglé en moins d’une semaine. Le logement, l’école, le boulot…., tout s’est fait très facilement b’h et les enfants se sont fait de super potes au parc juste en bas de la maison ! C’est un vrai kiff ! »

L’intégration, « Savlanout » !

Au début, tout se passait bien. Les enfants étaient inscrits à l’école mais en attendant la rentrée, il fallait bien s’occuper.

La famille décide alors de se balader, tels des touristes et enchaîne les visites : lieux mythiques, historiques et culturels.
« On a l’impression d’être de vrais touristes, c’est un vrai kiff » raconte Sylvie.

Mais les enfants en ont rapidement marre, et leurs fameux « Quand est-ce qu’on mange ??? » ont très vite raison des volontés touristiques des parents.

« On a laissé tomber les visites et on allait manger matin, midi et soir au resto, c’était un vrai kiff » raconte Marc. « Ca permet de découvrir de nouvelles saveurs, et aussi de garder le contact avec la famille ».

Sylvie précise : « Ben oui, tous ceux qui sont restés en France ne profitent malheureusement pas comme nous ici, alors on leur fait partager notre quotidien via Facebook et Twitter. Au moins nous sommes près d’eux comme ça. »

« Vous voyez là [Sylvie nous montre son téléphone] ? C’est mon triple hambourguère 500g super double harif im pitriot vé batsal im chips vé cola ragil vé mapyot bévakacha que j’ai posté lundi dernier. 178 Likes ! Rendez-vous compte ? J’ai jamais été aussi populaire !!! c’est un vrai kiff !! Enfin ça, c’était avant… »

Simple hambourguère 400g super double harif im pitriot vé batsal im chips vé cola ragil vé mapyot bévakacha

Simple hambourguère 400g super double harif im pitriot vé batsal im chips vé cola ragil vé mapyot bévakacha

Le soir où tout a basculé

Malheureusement, après avoir posté une photo de leur pizza michpartit im tossafot ‘hitsi touna ‘hitsi zeitim ktsat harifa im sroug temani bevakasha, ils ne récoltent en retour que 2 likes. Et aucun partage. Une déception qui a poussé la famille à rentrer.
« La photo était très belle, la pose nous semblait parfaite et la lumière était magnifique. Je ne comprends pas », Marc est dépité. « Pourquoi si peu d’intérêt ? »

Un échec qui amène la famille à se poser des questions sur la pertinence même de leur Alya.

« On a peut être fait une erreur, et on s’est précipités, on aurait dû préparer les choses plus calmement en commençant d’abord par poster des photos depuis la France… Les gens auraient été habitués et pris le pli.
Là, on a peut être été trop loin, et on les a dégoûtés hasvé shalom ? En tout cas, c’est un vrai kiff… non pardon… en tout cas, on rentre. »

A l’heure où nous bouclons notre enquête, la famille est en train de chercher des billets de retour. Espérons qu’ils ne réfléchirons pas à deux fois avant de rentrer parce que  je leur ai commandé un double bourgère im chips im cola ragil vé koss bévakasha, et honnêtement, je commence à avoir faim !

Harry Berg

A propos de Harry Berg

D'origine séfarade, mais d'apparence ashkénaze, raillé et moqué enfant, Harry Koberg change de nom pour Harry Berg, plus facile à porter. Ce journaliste réputé, a toujours un coup d'avance sur l'actualité (La rue des rosiers vendue, Gad déjà marié...). N’hésitez pas à le contacter sur son Facebook si vous avez un scoop à lui soumettre !

9 commentaires

  1. oui c’est surement une blague car feuj est connu pour cela mais si par malheur c’est vrai, alors qu’ils partent et vite car on n’a pas besoin de farfelus de leur espèce ici.

  2. N’importe quoi, c’est vraiment des conneries!!!
    Ils n’ont rien compri a leur vie, que vont ils inculquer a leurs enfants???….

  3. Si cette histoire est vraie et que c'est la raison de leur retour, alors qu'ils partent parce qu'ils n'ont rien a faire ici.
    L'Alya, c'est une idéologie, un amour profond de la terre d’Israël, une sensation de rentrer chez soit.
    Ce sont des malades, l'alya n'a rien a voir avec le nombre de likes.
    Ils ont trop pris l'habitude du "tapis rouge", qu'on s'occupe d'eux, qu'on leur donne de l'importance.
    Si cette histoire est vraie, il n'y a qu'un mot qui leur aille: des "cons"…
    A dégager, vous n'avez pas le mérite de vivre ici !

  4. Mdrrrr mais oui c'est une blague !!
    Lisez en haut "Actualite feuj ne croyez pas tout ce que vous lisez"

  5. mdr quelle bande d’abruti allor

  6. Complètement débile

  7.  »ca m’etonnerait, ce n’est pas le genre du site » mdr

Revenir en haut de la page
%d bloggers like this: