Breaking News sa race
Accueil » France » Leonarda Dibrani: « Si c’est ça la France je préfère rester au Kosovo »

Leonarda Dibrani: « Si c’est ça la France je préfère rester au Kosovo »


leonarda 3Profitant d’une escale à Dubrovnik pour notre vol vers Tel Aviv, nous avons pu rencontrer Leonarda Dibrani, la jeune lycéenne expulsée de France, qui avait défrayé la chronique il y a quelques mois.
Spontanément, aux bords des larmes, elle a souhaité nous donner la primeur de sa déclaration concernant son éventuel retour en France :

 

AFP: « Bonjour Leonarda. Merci de nous accorder cette interview exclusive. Que vous inspirent les récents événements en France ? »

LD:  « J’aime la France, je l’ai toujours aimée. Son APL, sa CAF, ses bourses, son RSA, son RESF, son Mediapart.
Chez nous, les Dibrani, la France c’est sacré. Et en ce moment, j’ai mal à mon pays. Je suis effondrée.
Quand je vois le grabuge provoqué par des milliers de voyous, ça ne me donne plus envie du tout !
Moi je veux retrouver la France de mon enfance, pas un quartier mal famé de Pristina !
Les voitures cassées, brûlées, les barres de fer et les couteaux, on connaît déjà, non merci ! »

KOSOVO-FRANCE-ROMA-RIGHTS

AFP:  « Alors la France, vous n’y reviendrez plus ?  »

LD: « Dans ces conditions, non. Si c’est pour retrouver pire qu’ici… Et ça me fait mal de l’avouer. Je suis toute émue [elle se mouche dans ses manches, NdB]. Mais… il faut que le gouvernement règle d’abord leur compte à tous ces casseurs et ces profiteurs. D’ailleurs, à mon avis, il y a de beaucoup de sans-papiers qui sont venus vider les caisses du pays ou remplir les prisons, et croyez moi, je m’y connais. »

AFP: « Quelles solutions proposez-vous ? »

sarcelles3

LD: « La fermeté. Il y a  une Loi, elle doit être respectée, sinon reconduit-à-la-frontière. On les connaît bien ces soi-disant jeunes qui mettent la pagaille [elle crache un gros molard, NdB]. Ils n’ont ni foi ni loi. Leur place n’est pas sur le sol de ma France adorée. Qu’ils retournement chez eux pour voir ce que c’est vraiment qu’une dictature ! »

AFP: « Mais n’avez-vous pas peur qu’en appliquant une politique de fermeté, la France perde ses valeurs de Liberté et de Fraternité ? »

LD: « Hein ? T’as vu où je suis, a cirer les pompes pour 20 centimes à l’aéroport de Dubrovnik. Tous les matins à venir depuis Mitrovica en vélo-stop… Alors la France et tout le barratin… reste sérieux s’il te plaît. S’il te plait. Reste sérieux. Ces voyous tu les dégages et puis c’est tout. »

AFP: « C’est pas faux. Un dernier mot pour vos soutiens en France qui attendent impatiemment votre retour triomphal dans notre beau pays ? »

LD:  » Oui merci. Je voulais leur dire que je les aime mais que la situation en France est devenue trop dangereuse pour moi et ma famille. Je préfère encore vivre à Split, Pristina, Sarajevo ou Dubrovnik. Avec la mafia et les assassinats dans les rues, ici, c’est quand même beaucoup plus calme qu’à Paris ou Sarcelles. Et puis ici on n’a que la LNK [Ligue Nationaliste Kosovars, des néo-nazis, NdB] ça fait quand même moins d’antisémites que dans les cités maghrébines de France. Je tenais aussi à les remercier d’avoir déjà pré-rempli les formulaires d’aides sociales, ça me touche et mon père vous remercie aussi pour vos actions en justice qui devraient le blanchir de tous les affreux mensonges qui traînent sur son passé de voleur de voitures et de cambrioleur. Nous sommes des gens honnêtes, nous. »

AFP: « Merci Léonarda. Et à très vite peut être ? »

LD: « Oui sûrement ! J’ai d’ailleurs déjà rempli ma demande d’alyah à l’Agence Juive d’Ukraine. Leonarda Olah Hadasha, ca sonne bien, non ?
De toutes façons, Tel Aviv, avec la Sal Klita tout frais payés pendant un an, c’est quand même la plus belle ville du monde…. »

leonarda2

 

Auteur: Mise en Trentaine

 

A propos de Mise en trentaine

Mise En Trentaine est le pseudonyme d’un vieux trentenaire qui a toujours nourri une passion pour l’investigation, pourvue qu’elle ne lui prenne pas trop de temps. Auteur du célébrissime blog éponyme, il se compromet également à la rédaction d’Actualités Feuj quand ses nombreuses sources lui réservent les scoops les plus exclusifs. Fin limier en surcharge pondérale à peine notable, il préfère miser sur l’humain et la confiance accordée à chacun de ses informateurs, plutôt que de se lasser dans de stériles procédures de vérifications chronophages. Instigateur du site, il n’en porte cependant aucune responsabilité. Ni fierté du reste, si ce n’est celle de dire plus tard à ses petits-enfants au moment de la remise de sa Légion d’Honneur : « Et dire que tout cela a commencé comme une blague d’été… »

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page
%d bloggers like this: