Breaking News sa race
Accueil » Judaïsme » Lire des Téhilim sauve des vies

Lire des Téhilim sauve des vies

Dans une étude à paraître prochainement dans la prestigieuse revue médicale « The Faith Book », le Professeur David Amé-Leich et son équipe ont prouvé que lire des téhilim (psaumes) contribuait à diminuer le nombre de décès chez les patients hospitalisés et accélérait la guérison des malades.

20120718-tehilim

Selon le Professeur Amé-Leich, « ce résultat n’est pas étonnant. Cela fait des siècles que les différentes civilisations prient pour leurs malades. Nous sommes juste les premiers à avoir prouvé scientifiquement que ces pratiques ont une justification médicale et peuvent aider le corps médical dans la prise en charge des patients. »

Suite à la communication de ces résultats lors du congrès « médecine, santé et religion » qui eut lieu à Pessah en Croatie, la Haute Autorité de Santé et les Agences Régionales de Santé ont publié un communiqué recommandant le financement d’un poste de récitant psalmique dans les cliniques et hôpitaux français.

La Sécurité Sociale, par la voix de son ministre de tutelle, a fait savoir que des discussions avaient été engagées pour rembourser à 100% les yeshivot (écoles talmudiques) qui participaient à la récitation des Tehilim.

Nullement impressionné par les résultats de cette étude, le Rav Yaacov Chetrit, directeur de la Yechiva Chaaréi Eden à Sarcelles, a tout de même montré sa satisfaction face aux mesures financières des pouvoirs publics. Il s’inquiète cependant quant à l’organisation des gardes de récitation des Téhilim les chabbats et jour de fête. Il aurait, selon nos sources, approché le curé de l’église sarcelloise pour que ces gardes soient assurées par des non-juifs.

Oyshkenaze

Crédit : crownheights.info

A propos de Oy Shkenaze

Après avoir exercé plusieurs métiers alternant succès et célébrité, Oyshkenaze est revenu à son domaine de prédilection, le journalisme de terrain. Cette passion le poursuit depuis toujours puisqu'en primaire déjà, il était le rédacteur en chef du journal de son école. Sa mère confirme : "Les appréciations de ses professeurs sur ses rédactions et son 11/20 à l'écrit du baccalauréat de français présageaient déjà de la brillante carrière qu'il mène aujourd’hui à Actualités Feuj"

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page
%d bloggers like this: