Breaking News sa race
Accueil » France » Le Miracle de Pourim : attentat évité dans le métro parisien !

Le Miracle de Pourim : attentat évité dans le métro parisien !

L’histoire est invraisemblable. Les services du renseignement intérieur n’en reviennent toujours pas.

Dimanche 16 mars 2014 aurait dû être une date sinistre pour les Parisiens. Le mouvement islamiste d’Al Qaida Cité des Tarterets avait prévu depuis plusieurs mois de faire exploser une bombe dans le métro parisien. Chance inouïe pour eux après le pic de pollution des derniers jours, les transports en communs étaient devenus gratuits et donc très fréquentés, l’attentat aurait donc dû faire un nombre de victimes effroyable.
La DGSE, Interpol et dit-on la CIA et le même Mossad étaient sur les dents, prévenus par leurs indicateurs habituels, infiltrés parmi les mouvances islamiques. Malheureusement leurs informations étaient parcellaires et il manquait un élément essentiel dans la préparation d’un attentat: le numéro de portable du commanditaire.

Sans écoute, les services de renseignements étaient sourds. Où ? Qui ? Quand ? Comment ? Toutes ces questions étaient dramatiquement restés sans réponses à quelques heures de l’attentat.
telephone

C’était sans compter sur le couple Kevin Bijaoui et sa cousine Jennifer Zetlaoui. Ce jeune imprimeur de la banlieue parisienne avait réussi à décrocher le marché des flyers de la Communauté juive que sa cousine fréquentait. Des flyers pour annoncer la lecture de la Méguila non-stop pour ce dimanche.
Main de Dieu ? Dyslexie ? Heureux hasard ? Toujours est-il que les flyers affichaient le mauvais numéro de téléphone: un ‘7’ à la place du ‘1’.
Vous l’aurez compris, le numéro distribué correspondait exactement au numéro de portable secret de Abdelhafiid Hadjoul, recherché par toutes les polices depuis 2 ans.

En l’espace de quelques heures son numéro a été assailli d’appel:

« Les enfants nous ont retardé, à quelle heure la prochaine lecture ? »
« Allo ? Je suis bien à la synagogue ? Dites-moi vous pouvez dire à mon mari d’acheter du pain en rentrant ? »
« Chavoua Tov, vous lisez la méguila avec les taamim de Sfax ou non ? »
« Pourim Saméah’, à quelle heure le michté ? Combien vous me le faites, allez, je suis de la famille de Mr Ouaknin qui vient chaque année à Kipour »
Etc, etc etc.

Entraîné aux plus rudes techniques pour résister à la torture Abdelhafiid n’avait pas prévu ce contre-temps. Harcélé, il a craqué en ne décrochant plus. Résultat, sa messagerie a vite été saturée, son téléphone sonnant sans arrêt, l’opérateur a fini par suspendre sa ligne pour des raisons de sécurité.
Coupé de toute communication, dans l’incapacité de joindre qui que ce soit, il réalisa alors que son plan allait lamentablement échoué.

Aussi a-t’il préféré se rendre comme un prince aux autorités plutôt que d’éviter l’humiliation de ses frères terroristes.

Un véritable Miracle de Pourim !

Baroukh’ Kevin !
Baroukh’a Jennifer !

Arour Abdelhafiid !

😉

Auteur: Mise En Trentaine

 

 

Enhanced by Zemanta

A propos de Mise en trentaine

Mise En Trentaine est le pseudonyme d’un vieux trentenaire qui a toujours nourri une passion pour l’investigation, pourvue qu’elle ne lui prenne pas trop de temps. Auteur du célébrissime blog éponyme, il se compromet également à la rédaction d’Actualités Feuj quand ses nombreuses sources lui réservent les scoops les plus exclusifs. Fin limier en surcharge pondérale à peine notable, il préfère miser sur l’humain et la confiance accordée à chacun de ses informateurs, plutôt que de se lasser dans de stériles procédures de vérifications chronophages. Instigateur du site, il n’en porte cependant aucune responsabilité. Ni fierté du reste, si ce n’est celle de dire plus tard à ses petits-enfants au moment de la remise de sa Légion d’Honneur : « Et dire que tout cela a commencé comme une blague d’été… »

5 commentaires

  1. vive pourim jour aussi des miracles

  2. Vive pourim ms l'histoire est nul

  3. Bizarre la fin de l'histoire. Peu crédible qu'il se soit livre aux autorités.

  4. C’est est d une totale imbécilete, encore un émule de mal à ma la. Le jour où on lui rapportera le corps meurtri de la un de ses proches peut être comprendra t il que le on ne peut rire de tout et certainement pas du malheur.
    Jh

Revenir en haut de la page
%d bloggers like this: