Breaking News sa race
Accueil » People » Amir Haddad (The Voice) : « Mon rêve serait d’animer des mariages”

Amir Haddad (The Voice) : « Mon rêve serait d’animer des mariages”

Actualités Feuj a eu l’honneur de rencontrer, en exclusivité, Amir Haddad, le futur gagnant de The Voice 3 et dentiste officiel de l’émission, à la veille de sa première battle !

Amir1

Nous avons tous été conquis par son talent, sa voix, sa bonne humeur. Sa première prestation, qui lui a valu les félicitations du jury, a été pour nous, le public, un moment de grâce et de fierté extraordinaire.

Alors, bien évidemment, nous sommes allés lui poser quelques questions, dont celle qui nous brûle les lèvres. Nous avons commencé par ses projets après « The Voice ».

Amir, avec un sourire ravageur, nous a répondu : « D’abord, je veux aller le plus loin possible dans The Voice, c’est une expérience extraordinaire de travailler avec ces coachs. Je sens que je progresse, que je prends confiance en moi. C’est magnifique ! Vous savez, la musique, c’est ma vie. Mes parents voulaient que j’aie un vrai métier, alors je me suis inscrit en dentaire. Maintenant que je suis diplômé, je peux enfin vivre pour moi. »

« J’ai toujours aimé chanter, faire la fête. Mon rêve ultime n’est pas de réaliser un disque ou de remplir l’Olympia… Non… Mon rêve ultime, c’est d’animer des mariages juifs, des bar-mitsva, des circoncisions, des enterrements… »

Amir2

« The Voice, pour moi, c’est une opportunité exceptionnelle pour me faire connaître. Quand vous regardez les orchestres dans les revues communautaires, il est impossible de se différencier, mais là, à la fin de l’émission, je vais pouvoir ajouter à mon nom le label qualité « The Voice ». Vous imaginez la pub que ça me fait ? »

« Je commence déjà la semaine prochaine au gala de Shné Or où j’interpréterai les plus grands succès hassidiques de ces dernières années. Mon agenda est ouvert et je suis en train de le booker au fur et à mesure. Je serai disponible pour vous de mai à septembre, et je passerai le mois d’août en Israël. Le reste de l’année, je travaillerai, ferai des tournées, enregistrerai des disques… Bref, je me reposerai ! ».

« Allez, je vous laisse, j’ai rendez-vous avec mon coach, Francky Perez, on doit bosser sur un morceau de Shwekey. Bye ! »

Et zut, il est parti avant qu’on lui pose la question que tout le monde attendait « Amir, es tu célibataire ? »…

Oyshkenaze

Crédit photo : TF1, http://amirhaddadofficial.com

A propos de Oy Shkenaze

Après avoir exercé plusieurs métiers alternant succès et célébrité, Oyshkenaze est revenu à son domaine de prédilection, le journalisme de terrain. Cette passion le poursuit depuis toujours puisqu'en primaire déjà, il était le rédacteur en chef du journal de son école. Sa mère confirme : "Les appréciations de ses professeurs sur ses rédactions et son 11/20 à l'écrit du baccalauréat de français présageaient déjà de la brillante carrière qu'il mène aujourd’hui à Actualités Feuj"

2 commentaires

  1. Evelyne Solere Boumendil

    Ma mère est morte il y a 3 ans et elle aurait voulu des danses et des chansons pour son enterrement elle avait 101 ans et demi

Revenir en haut de la page
%d bloggers like this: