Breaking News sa race
Accueil » France » La botte secrète de Free pour sa 4G

La botte secrète de Free pour sa 4G

Xavier Niel vient encore une fois de frapper fort. Très fort. L’offre 4G sur laquelle les opérateurs historiques avaient tant investi pour concurrencer le trublion-casseur-de-prix des télécoms vient aujourd’hui même de montrer son inefficacité.

Et pour cause, Free propose lui aussi la 4G… au prix de la 3G !

Coup dur… terrible pour SFR, Orange et Bouygues Telecom.

Comment le fondateur de Free est-il parvenu à ses fins ? Actualités Feuj est en mesure de retracer la formidable épopée qui commence dans les abattoirs de poulet en Roumanie et se finit sur votre portable haut-débit.

Souvenez-vous : cet été, Xavier Niel lançait les premières offres confessionnelles avec la Froum-Box et la Frey-Box.
Puis, voyant le succès, il s’était intéressé à démocratiser le casher devant les tarifs prohibitifs et la situation de quasi-monopole de certains acteurs du marché.

Des réunions se sont alors succédé rues Saint-Georges et Lafayette. Le Consistoire devait bien admettre que l’ouverture du marché du casher était l’offensive de trop qui venait éventrer son budget déjà mal en point.
Moins de viande, donc moins de taxes, donc moins de rentrées.

Lors de la présentation des comptes, alors que l’élection du Consistoire battait son plein, le portable d’un des administrateurs sonna. A l’autre bout du fil, c’était Xavier Niel qui se disait intéressé par « louer le patrimoine immobilier consistorial, magnifiquement bien implanté sur le territoire urbanisé français » .
Devant la stupeur de son auditoire, il les rassura : « Non, je ne veux pas louer vos synagogues mais je suis intéressé par vos toits ! »

Ainsi, Joël Mergui, nouveau-ancien-président-du-Consistoire-de-Paris-et-de-France a discrètement contracté avec le PDG de Free, la semaine dernière, une solution qui satisfit les deux parties.

L’accord, pour un montant de 500 000 € par an, va réduire considérablement la dette du Consistoire et va permettre à Free d’implanter des antennes-relais dans les plus grandes villes de France sur… les toits des synagogues !

Des installateurs d’antenne-relais 4G sur le toit d’une synagogue à Paris

Le porte parole du Consistoire explique : « Alors que l’immobilier dans la capitale explose, pourquoi ne pas rentabiliser toute la surface, toits inclus ? Ce n’est pas en louant nos synagogues pour des mariages (NDLR : 5000€ pour 1h30) qu’on règlera le déficit du Consistoire ! En plus, Xavier Niel a promis des communications gratuites vers Israël sur les fixes, les portables avec MMS illimités pour tous les membres du Consistoire ! Alors n’attendez plus, envoyez-nous vite votre cotisation !»

Chez Free, on est plus pragmatique : « nous avons comme objectif de couvrir 60% de la population française avec le réseau 4G. Le contrat avec le Consistoire nous permet de poser des antennes-relais qui vont couvrir 70% de la population française pour un montant dérisoire ! »

Sur la même lancée, des contacts auraient également été pris avec l’Église catholique (ce qui aurait permis de toucher 100% de la population française et 90% des bovins), mais les négociations n’ont pas abouti. Les autorités religieuses, conservatrices, avaient des réticences à remplacer les girouettes des toits des églises par des antennes téléphoniques.

Des installateurs d’antenne-relais démontant l’antenne 4G d’une église pour remettre la girouette originelle

Le CFCM, quant à lui, n’est toujours pas parvenu à élire un interlocuteur unique et respecté de toutes les tendances de l’islam français, même si d’après de mauvais langues, l’implantation de relais 4G dans les sous-sol serait une aberration.

Il semblerait donc que le Consistoire a trouvé son point G.

Mise en trentaine et Oyshkenaze

Enhanced by ZemantaCrédit photo :  Jacques Dermathon / AFP, Église de Vierville

A propos de Mise en trentaine

Mise En Trentaine est le pseudonyme d’un vieux trentenaire qui a toujours nourri une passion pour l’investigation, pourvue qu’elle ne lui prenne pas trop de temps. Auteur du célébrissime blog éponyme, il se compromet également à la rédaction d’Actualités Feuj quand ses nombreuses sources lui réservent les scoops les plus exclusifs. Fin limier en surcharge pondérale à peine notable, il préfère miser sur l’humain et la confiance accordée à chacun de ses informateurs, plutôt que de se lasser dans de stériles procédures de vérifications chronophages. Instigateur du site, il n’en porte cependant aucune responsabilité. Ni fierté du reste, si ce n’est celle de dire plus tard à ses petits-enfants au moment de la remise de sa Légion d’Honneur : « Et dire que tout cela a commencé comme une blague d’été… »

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page
%d bloggers like this: