Breaking News sa race
Accueil » Judaïsme » NOKIA lance une OPA hostile sur Hannouka

NOKIA lance une OPA hostile sur Hannouka

L’opérateur finlandais, en perte de vitesse, vient de réaliser un tour de force.

Dépassé tant sur le plan technologique que commercial, l’ancien leader mondial des télécommunications investit dans un domaine où on ne l’attendait pas. Ou plutôt, où personne ne l’avait vu venir : le placement de marque.
Discrètement en effet, Nokia, avait avancé ses pions.

D’abord dans le Nokia Theater à Los Angeles, infiltrant le monde culturel et événementiel :

nokiatheatrelalive_0

Puis au Nokia Arena de Tel Aviv, pour envahir l’actualité sportive :

nokia stadium

A présent, afin d’asseoir toujours sa renommée et de profiter d’une publicité internationale, pérenne et pratiquement gratuite, Nokia vient de déposer auprès du Grand Rabbinat Israélien sa demande de renommer la fête juive de Hannouka en…HaNokia !

« Connecting people est notre devise depuis le début. Quelle plus belle synergie de valeurs avec cette fête des lumières, familiale et chaleureuse ? » a déclaré Ölffse Brüengelft, Directeur Monde de la Communication, au Siège du fabricant.

Nokia_Logo

Certaines mauvaises langues avancent que l’idée originale avait été de soudoyer le Vatican pour acheter la fête de Noël, mais il semblerait que du côté de Jérusalem, les valises auraient mieux circulé sur la base de tarifs beaucoup plus abordables.

Apple enfin n’a pas tardé a réagir en lançant l’application de saison : « Hannouka, Les Lumières de la Vie« .

hannoukia

Auteur : Mise en trentaine

A propos de Mise en trentaine

Mise En Trentaine est le pseudonyme d’un vieux trentenaire qui a toujours nourri une passion pour l’investigation, pourvue qu’elle ne lui prenne pas trop de temps. Auteur du célébrissime blog éponyme, il se compromet également à la rédaction d’Actualités Feuj quand ses nombreuses sources lui réservent les scoops les plus exclusifs. Fin limier en surcharge pondérale à peine notable, il préfère miser sur l’humain et la confiance accordée à chacun de ses informateurs, plutôt que de se lasser dans de stériles procédures de vérifications chronophages. Instigateur du site, il n’en porte cependant aucune responsabilité. Ni fierté du reste, si ce n’est celle de dire plus tard à ses petits-enfants au moment de la remise de sa Légion d’Honneur : « Et dire que tout cela a commencé comme une blague d’été… »
Revenir en haut de la page
%d bloggers like this: