Breaking News sa race
Accueil » Brèves » Guide du mariage : choisir l’orchestre

Guide du mariage : choisir l’orchestre

Quiconque a déjà organisé un mariage sait que le choix de l’orchestre est une des clés de sa réussite. Nous avons rencontré Sidney Touboul, leader du Mazal Live Orchestra, qui nous explique, en toute objectivité, comment choisir le bon orchestre.

Orchestre

  • Le contact
    « Le premier contact, c’est le plus important. Tu dois être joignable 24 – 24. Tu vois, moi je laisse mon numéro de portable privé français, israélien et américain. Quand un client m’appelle, j’établis tout de suite une relation de confiance en le tutoyant. Comme ça, il sait qu’on va être potes et qu’on va bien travailler ensemble. Si l’orchestre, ne décroche pas, c’est qu’il est pas sérieux. La vérité, moi, le client, je lui force pas la main, je lui laisse le choix. C’est lui qui décide. »
  • L’écoute
    « Le client, c’est son premier mariage. Il y connait rien. Pour lui, le mariage, c’est un rêve. Nous, notre job, c’est de le lui vendre. Lui, il a plein de demandes : il veut qu’on joue un morceau qui l’a fait kiffer quand il était gosse, qu’on lui fasse un set salsa parce qu’il a pris des cours de JewSalsa… Attends… On lui dit pas qu’on sait pas faire, on n’est pas con ! On lui dit que ce n’est pas ça ce qui marche.
    Tu vois, nous on sait ce qui fait ambiancer l’évènement. Ça fait 20 ans qu’on anime tous les mariages de Paris, de Tel-Aviv et de Mi-a-mi ! La clé, tu vois, c’est le Aille-Ow-Ène [ndlr : I-O-N]. Le Israël-Oriental-Nightclub et, pendant le repas, du R&B. 5 heures de musique non-stop ! Le client, au fond de lui, c’est ça qu’il veut, mais il ose pas te le dire. Alors tu vois, moi, après lui avoir dit ce que je pense, je lui laisse le choix. C’est lui qui décide. »
  • La réassurance
    « Moi, je travaille qu’avec des vrais professionnels. Des A-MÉ-RI-CAINS. La vérité, ils sont tellement professionnels qu’on n’a pas besoin de répéter. Je rassure mon client et je lui dit que tout ira bien. Nous, on sait ce qui marche ! La vie de ma mère, je lui sors notre super pack mariage : « orchestre live – traiteur – salle – vidéo – photographes – limousine – coiffure – maquillage – faire-part – crédit sur 20 ans », je te jure, il peut pas la refuser. Savoir que je connais, que je maîtrise, que j’organise et surtout, que tout se passera bien, tu vois, ça le rassure. Mais surtout, hein, je lui laisse le choix. C’est lui qui décide. »
  • La formule
    « Ce qui est important, c’est que le client puisse avoir le choix dans les formules. Tu vois, moi, je peux me produire seul et ambiancer à mort. Même pour un enterrement. Mais c’est pas ça ce qui est important. Il faut qu’il y ait du monde pour chauffer la salle. Du monde. Il faut vivre une expérience I-NOU-BLI-ABLE !
    Tu vois, au moins 15 musiciens, un derbouka, un DJ, un animateur, des chanteurs, des chœurs, un ingé son, un ingé vidéo, un ingé superviseur, des murs de LED, des podiums lumineux, des pistolets à fumée… Là, t’es sûr que ça va être méga-chaud-ambiance ! Le client, c’est ça ce qu’il veut. Mais le truc, tu vois, c’est qu’il ose pas le dire. Il faut lui laisser prendre le temps de le formuler et surtout lui faire comprendre que moins, c’est pas classe. Et puis, il faut lui laisser le choix. C’est lui qui décide. »

nuitblanche

  • La présentation
    « Sur ma vie, ce qui est le plus important dans la musique, c’est ce que tu vois. Regarde, tu prends une vraie chanteuse d’opéra, elle chante, moi, ça me fait rien. RIEN ! T’en choisis une bien gaulée, la salle est à fond. Le chanteur, je le teste, il faut qu’il ait emballé une fille après avoir chanté du R&B en costard blanc. Sinon, j’le vire. Après, la musicalité, le rythme, les harmonies et tout le reste, on s’en branle. Si t’es faux, c’est pas grave, tu montes le son. Nous on est à 134 dB ! Regarde, en 20 ans de métier, j’ai encore jamais rencontré un chœur qui connaisse les paroles de Hava Naguila en entier ou un chanteur qui sache correctement chanter en ashkénaze ! Ensuite, comme je te l’ai dit, c’est le client qui est le roi. Moi, je lui laisse le choix. C’est lui qui décide. »
  • La négociation
    « Ce qui est super important, c’est que le client croive [sic] que son mariage est VIP ! Nous, on lui dit direct qu’on a accompagné en tournée Elton John, Michael Jackson, Justin Timberland et tout le showbiz. Ça l’impressionne, parce qu’il comprend qu’il a affaire à des vrais pros. Là, tu vois, le jour de son mariage, il oublie sa vie normale pour appartenir au monde des stars. Alors, quand on lui dit qu’on lui fait un prix d’ami, il signe direct. Mais ensuite, je lui laisse le choix. C’est lui qui décide. Mais quand même, en cash, c’est 19,6% moins cher. »

Oyshkenaze

Crédit photo : Vogue Live Band, Nuits Blanches

Enhanced by Zemanta

A propos de Oy Shkenaze

Après avoir exercé plusieurs métiers alternant succès et célébrité, Oyshkenaze est revenu à son domaine de prédilection, le journalisme de terrain. Cette passion le poursuit depuis toujours puisqu'en primaire déjà, il était le rédacteur en chef du journal de son école. Sa mère confirme : "Les appréciations de ses professeurs sur ses rédactions et son 11/20 à l'écrit du baccalauréat de français présageaient déjà de la brillante carrière qu'il mène aujourd’hui à Actualités Feuj"

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page
%d bloggers like this: