Breaking News sa race
Accueil » France » Les radars automatiques ne flashent pas le chabbat

Les radars automatiques ne flashent pas le chabbat

A l’occasion des 10 ans du premier radar automatique, les éditions Dusapin, en partenariat avec le Ministère de l’Intérieur, ont édité un superbe livre sur les radars automatiques français.

Radars de France

Cet ouvrage très complet, mêlant l’histoire des radars, des anecdotes exclusives, des photographies rares de radars dans les plus beaux paysages autoroutiers et autres statistiques, passionnera tous les radarophiles. Une édition de luxe, reliée en cuir et numérotée, fera la joie des collectionneurs à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Nous apprenons ainsi que Nicolas Sarkozy a inauguré le premier radar automatique le 27 octobre 2003 à la Ville-du-Bois (Essonne), qu’en 10 ans les radars ont permis à l’État d’engranger plus de 4 milliards d’euros ou encore, que grâce aux radars automatiques, la vitesse moyenne a baissé de 10 km/h sur les routes de France.

Mais, l’anecdote la plus étonnante est rapportée par le directeur commercial du Groupe Safran (constructeur et distributeur des radars automatiques), Michel Torres : « afin de collecter les données, d’analyser les informations et de procéder à la maintenance des appareils, il a été décidé, en accord avec nos ingénieurs et le Ministère de l’Intérieur, de ne pas faire fonctionner les Mesta [ndlr : modèle installé en France] du vendredi soir au samedi soir. Ce sont les moments les plus chargés sur les routes de France où les risques de dépassement de vitesse sont les plus faibles. »

En clair, les radars automatiques ne flashent pas le chabbat.

Le CRIF, contacté par Actualités Feuj, a immédiatement réagi : « encore une fois, nous avons affaire à une sombre histoire d’antisémitisme, ou de ségrégation, c’est comme vous le voulez ! Il n’y a pas de raison que les juifs ne bénéficient pas, eux aussi, d’un jour sans radar. »

Le gouvernement Hollande, en perte de vitesse dans les sondages et soucieux de regagner un peu de popularité, aurait émis l’idée que les juifs pourraient, eux-aussi, avoir une journée sans radar : « nous demanderons à tous les juifs respectueux du Sabbat et voulant enfreindre les limites de vitesse, de conduire le dimanche avec une grande barbe et des papillotes. La photo du conducteur prise par le radar fera foi. »

Oyshkenaze

Crédit photo : Philippe Huguen / AFPEnhanced by Zemanta

A propos de Oy Shkenaze

Après avoir exercé plusieurs métiers alternant succès et célébrité, Oyshkenaze est revenu à son domaine de prédilection, le journalisme de terrain. Cette passion le poursuit depuis toujours puisqu'en primaire déjà, il était le rédacteur en chef du journal de son école. Sa mère confirme : "Les appréciations de ses professeurs sur ses rédactions et son 11/20 à l'écrit du baccalauréat de français présageaient déjà de la brillante carrière qu'il mène aujourd’hui à Actualités Feuj"

Un commentaire

  1. Il y a même un modèle appelé Mezouzsta qui flashe les juifs surpris en train de conduire le Shabbath.

Revenir en haut de la page
%d bloggers like this: