Breaking News sa race
Accueil » France » Vague de braquages dans les boulangeries cachères

Vague de braquages dans les boulangeries cachères

Vendredi  6h30 au matin à paris 19eme, le traiteur « Chez Charles Eden » reçoit sa livraison sous haute protection : 2 gardes armés surveillent la marchandise pendant que les employés déchargent en vitesse.

L’un des responsables, sous couvert d’anonymat, ne cache pas sa crainte :
« l’ambiance dans le quartier n’est plus la même depuis quelques mois, tout le monde est tendu, et nous avons peur de nous faire dévaliser ».

A l’instar des enseignes de rachat d’or, les boulangeries cachères sont la nouvelle cible des vandales.

« Ils ne viennent pas pour la caisse, nous avons très peu de cash, surtout en début de mois, et puis la majeur partie de nos clients paie en ticket restaurant.
Ce sont les ‘Halots (pains tressés de chabbat) qui sont visées ».

En effet, en moins de 10 ans, le prix de la ‘Hala a pratiquement doublé, atteignant jusqu’à 3.50€ chez certains traiteurs. L’augmentation serait justifiée par celle du prix du blé (+0.0025% cette année)…
La ‘Hala risque d’être bientôt revendue au gramme.

Les braqueurs n’ont aucun mal à écouler la marchandise dérobée le vendredi sur les différents marchés des grandes communautés (place des fêtes, Sarcelles, Créteil).

La police, en partenariat avec le CRIF à décidé, fin Août, de mettre en place des « mouchards », directement dans les ‘Halots :
mouchard

Malheureusement, toujours sans succès pour l’instant.
Des ‘Halots de contrefaçon circulent déjà, méconnaissables au regard, mais uniquement au goût, se rapprochant plus de la brioche mal cuite que de celui du pain.

Il est préférable pour l’instant, de faire vos ‘Halots chez vous, si le temps vous le permet.

A propos de Benoit Sfez

Benoit Sfez, né le 27 mai 1968 à Perros Guirec, dans l'État libre de Bretagne, fut le rabbin du Morbihan du 19 avril 2005 au 28 février 2013, sous le nom de Krenondidiou (en breton : Krenondidiou Herr Matt.). Il enseigne la théologie dans des universités bretonnes, est rabbin d'Arradon et Kernez, puis moyen rabbin. En novembre 1981, il est nommé cho'het (uniquement sur le poisson). Élu le 19 avril 2005 en tant que moyen rabbin, il est le premier rabbin breton sobre depuis la fin 68. Le 11 février 2013, il annonce qu'il renonce à ses fonctions, cette décision prenant effet le 28 février suivant. Il devient dès lors, et de façon inédite, « Ex moyen rabbin dont tout le monde se fout ». Il est depuis reporter exclusif pour Actualité Feuj, en tant qu'envoyé spécial pour la région du Golf du Morbihan.

Un commentaire

Revenir en haut de la page
%d bloggers like this: