Breaking News sa race
Accueil » France » Al Qaïda contraint la marque H&M a changer de nom

Al Qaïda contraint la marque H&M a changer de nom

Encore une fois l’obscurantisme et la violence auront eu raison d’une des réussites les plus spectaculaire dans le monde de la mode.h&mUne informatrice, vendeuse de la célèbre enseigne avec son CAP Génie Esthétique, nous a confié une information confidentielle qui aurait fuité de son arrière boutique.
AQ13, la Branche Al Qaida de la région Marseillaise, toujours en proie à la guerre civile, aurait édicté une fatwa qui exigerait que H&M change immédiatement de dénomination commerciale.

Voici le contenu exclusif que nous nous sommes procuré :

 

Nous avons contacté le siège européen de l’enseigne, basé à Londres, qui n’a pas démenti nos informations. Mais ne les a pas confirmées non plus. Entre temps, Kimberley Lovesmith, la Directrice Communication Monde, nous a répondu par un communiqué assez mystérieux:

« Le Groupe H&M, respectueux de ses clients et ouvert à la diversité, a décidé pour des raisons stratégiques qui lui sont propres de changer de nom. Les familles Yöde, Kay, Vàve & Qhey qui ont fondé l’enseigne et disposent de plus de 51% des actions émises sur le marché vont rebaptiser la marque selon leurs patronymes ».

H&M va donc devenir, YKVK ou Yöde-Kay-Vàve-Qhey.

Coïncidence ou peur de la Fatwa… quoiqu’il en soit la marque espagnole Zara semble avoir décidé elle aussi de lui emboîter le pas puisque d’après nos informations, les magasins se dénommeront sous peu… Zora.

zara

Auteur :  Mise en Trentaine

A propos de Mise en trentaine

Mise En Trentaine est le pseudonyme d’un vieux trentenaire qui a toujours nourri une passion pour l’investigation, pourvue qu’elle ne lui prenne pas trop de temps. Auteur du célébrissime blog éponyme, il se compromet également à la rédaction d’Actualités Feuj quand ses nombreuses sources lui réservent les scoops les plus exclusifs. Fin limier en surcharge pondérale à peine notable, il préfère miser sur l’humain et la confiance accordée à chacun de ses informateurs, plutôt que de se lasser dans de stériles procédures de vérifications chronophages. Instigateur du site, il n’en porte cependant aucune responsabilité. Ni fierté du reste, si ce n’est celle de dire plus tard à ses petits-enfants au moment de la remise de sa Légion d’Honneur : « Et dire que tout cela a commencé comme une blague d’été… »

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page
%d bloggers like this: