Breaking News sa race
Accueil » Brèves » « Feuges », commune française de l’Aube se convertit en masse

« Feuges », commune française de l’Aube se convertit en masse

« Trop c’est trop », ce sont les derniers mots de Monsieur le Maire de la commune, Gérard Manvussa.

« Feuges », une commune paisible du département de l’Aube (Champagne-Ardenne), subit depuis des années des pressions de divers groupes extrémistes radicaux.

« Que ce soit du côté du F.N., ou des mouvements issus d’Al-Qaïda, nous recevons continuellement des menaces » poursuit Gérard Manvussa.

Insultes, Tags, courriers piégés… Tous ces moyens convergent vers un seul objectif : selon ces groupes extrémistes, « Feuges » doit changer de nom.

L’entrée de Feuges, par la N77

En effet, « Feuges » n’est pas sans rappeler « Feuj », le « verlan » du mot Juif. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde visiblement….

Joint au téléphone, Monsieur le Maire est à bout : « je suis né Feuges, j’ai grandi Feuges, je me suis marié Feuges, je vis Feuges et je mourrai Feuges ».

« Je ne laisserai personne nous obliger à changer de nom pour des problèmes qui ne nous touchent absolument pas. »

« D’ailleurs je vous annonce officiellement un scoop, pour contrer cette offensive terroriste, j’ai demandé à ce que tous les habitants se convertissent au judaïsme. Au moins, nos détracteurs en auront pour leur argent !
On l’a voté au dernier conseil municipal. 100% de Oui !  »

Oui, vous avez bien lu, tout le monde va devenir « Feuges », enfin, Feuj.

Cela n’a pas été très difficile, avoue-t-il hors entretien, puisque le Conseil Municipal ne réunit actuellement qu’une seule personne : le Maire… Ses conseillers Monsieur Labrite et Mademoiselle Sara lik ayant été malencontreusement renversés le mois dernier, au sortir de la précédente réunion, par un chauffard en Lamborghini  immatriculée dans les Émirats.

« Vous voyez, c’était ça ou finir comme la Rue des Rosiers à Paris, rachetée par des Qatari » glisse le Maire dans un soupir affligeant.

Pour mettre en pratique rapidement cet arrêté communal, Monsieur le Maire a déjà prévu plusieurs actions :

Le jumelage

« Pour rendre plus authentique la conversion, quoi de mieux que d’être jumelé avec une ville israélienne ? »

« Le choix n’est porté encore sur aucune ville en particulier, nous avons prévu un voyage organisé en Terre Sainte afin de décider baizrate achème… C’est comme ça qu’on dit nomdidiou ? »

Visite du président Israélien Shimon Pères

Toujours dans cette recherche d’authenticité, Monsieur le Maire a invité le président israélien Shimon Peres pour venir visiter la commune de 613 habitants (en comptant le bétail).

« Ce sera un plaisir pour nous de le recevoir. Nous avons demandé à Berthe, la cuisinière de l’école du village, de lui préparer des bons plats yédiche en souvenir de sa Pologne natale. Nous espérons qu’il acceptera de venir. Barour à bas notre président ! »

Venue de grands Rabbanim

La conversion en masse n’est pas anodine. Techniquement, il va falloir que tous les habitants suivent des cours de judaïsme et apprennent les lois qui en découlent… Et physiquement, il va falloir circoncire près de 300 hommes (adultes et enfants confondus) !

« Nous avons demandé aux grands rabbins d’Israël de venir accomplir cette misseva. Il faut beaucoup de logistique, nous avons sollicité à la fois les autorités achquénases et saifarades. Je n’ai pas encore bien compris la différence, mais au moins, on est sur d’avoir une réponse positive dans le tas ».

Quid de l’église locale ?

« On en fera un bête hamidrash, bête à queuenaissette, beth hamiquedâche ? Oh je ne sais plus, mais on enlèvera la croix quoi. » Et le curé, fort de sa maîtrise en hébreu biblique, proposera un atelier Oulpan tout les dimanche matins, en lieu et place de la messe. Le lavoir baptistaire, curiosité datant du Moyen-Âge, sera reconverti en Mikvé. Enfin la nouvelle messe aura lieu le Shabbat à 9h30.

Il faudra encore régler les soucis d’éducation juive. L’ O.R.T. serait en pourparler afin d’y créer une extension.

Des hypermarchés et restaurants cachers sont aussi les bienvenus. En tous cas la filière médico-alimentaire s’organise puisque le Boucher du village s’est déjà inscrit à la formation online « Chohet – Mohel » de la Beverly Hills Yeshiva Academy popularisée par le Rav Ariel Kravitz.

« Nous offrons les terrains à tous ceux qui désirent s’implanter dans notre localité palest… française pardon ».

Enfin, cerise sur le gâteau, profitant de ses prérogatives municipales, ce ne sera plus la N77 qui traversa Feuges, mais bien la N770.

C’est dit !

Nb : La gazette du village « Actu Feuges » n’est en rien lié à votre Actualités Feuj évidemment !

Auteur : Harry Berg

Enhanced by Zemanta

A propos de Harry Berg

D'origine séfarade, mais d'apparence ashkénaze, raillé et moqué enfant, Harry Koberg change de nom pour Harry Berg, plus facile à porter. Ce journaliste réputé, a toujours un coup d'avance sur l'actualité (La rue des rosiers vendue, Gad déjà marié...). N’hésitez pas à le contacter sur son Facebook si vous avez un scoop à lui soumettre !

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page
%d bloggers like this: