Breaking News sa race
Accueil » Israël » Choc chez les Habads: une directive annonce qu’il est autorisé de se raser

Choc chez les Habads: une directive annonce qu’il est autorisé de se raser

barbe

Ceux qui connaissent bien le milieu habad connaissent l’importance donné au système pileux facial. C’est ainsi que plus la barbe et la moustache sont longues, plus l’aura de celui qui l’arbore sera grande.

Néanmoins, et suite a un certain nombre d’incidents ayant fini a l’hôpital, le rabbin Askshasfardi de Kfar Louba, a édicté une directive pour permettre aux hassidim de se raser.

Pour autant que cette directive soit étonnante, lorsqu’on entend l’histoire des incidents en question on comprend qu’il était temps de faire quelque chose.

Ashdod, veille du 9av, au moment de consommer l’œuf traditionnel dans la cendre. Mendelé ingère l’œuf mais sent qu’en plus de celui-ci, autre chose coule dans la gorge. Sa femme se rend compte alors avec horreur qu’il est en train d’ingérer ses propres poils de moustache… celle-ci étant en effet tellement longue qu’elle atteignait le fond de sa gorge et commençait a coulisser le long de sa trachée-artère. Facteur aggravant, la barbe jamais taillé s’étant emmêlé inextricablement a la dite moustache commençait elle aussi a remonter vers la bouche, risquant ainsi d’étouffer Mendelé avec un mélange d’œuf et de poils. Sa femme prit alors son courage a deux mains, alla prendre ses ciseaux de coutures et commença a tailler furieusement dans la masse de poils pour sauver la vie de son mari. Après une courte hospitalisation pour lui faire un lavage d’estomac afin d’enlever les poils, Mendelé a pu rentré chez lui et va mieux, merci pour lui, même si son visage désormais glabre ne cesse de l’effrayer a chaque fois qu’il se regarde dans un miroir.
Rav Askshasfardi ayant eu vent de l’histoire décida qu’il était temps de faire quelque chose. C’est pour cela qu’il a annoncé qu’il était désormais possible a tout hassid gêné par son système pileux de pouvoir le tailler voir même le raser, suivant le principe talmudique ancestral (adapté pour l’occasion) : « mieux vaut un louba sans barbe qu’une barbe sans louba »

A propos de 35alombre

Né Francis quinze Alombré le 12 Mars 1964 à Buenos Aires, fils de Markus Von Charia et de Marie Leguirrec, petit fils de Klaus Von Falkenhausen, qui a émigré en Argentine en 1945. Après des études au lycée français Jean Mermoz de Buenos Aires, il vient en France à Rennes dans la ville de sa mère. C’est là qu’en 1983 il rencontre son épouse, pendant un camp d’été scout. Il rédige son œuvre majeure en 1979, ouvrage en deux tomes de 400 pages « L'occupation oui mais ! » aux éditions Français de France. Aux côtés d'actualités Feuj depuis plus de 15 ans, il œuvre chaque jour pour la réhabilitation de la vérité .

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page
%d bloggers like this: